Reseau Cultures Network
 



Numéro en cours
Numéros précédents
S'abonner
Vie du réseau
Nos partenaires
Publications
Themes & Actions
Retour à la Une
Ecrivez-
nous!
 
 
LA NECESSITE D'UN GLOSSAIRE INTERCULTUREL
Par Edith Sizoo

Des principes conducteurs communs mobilisent-ils les peuples… partout ?

La question de fond que l'Alliance se pose est celle de savoir comment faire face aux défis devant lesquels l'humanité se trouve au seuil du XXIème siècle. Sur la base de quels principes conducteurs communs, les peuples de la terre peuvent-ils agir ensemble, malgré leur diversité ? Comment les mobiliser ?
Elaborer une Charte, l'intituler et formuler ses principes fondateurs, est un acte de grande importance : c'est un acte symbolique qui revêt tout son sens. Les concepts de "responsabilité", "pluralité", "solidarité", "unité", "gouvernance", "liberté" et "dignité" résonnent-ils quand ils sont traduits dans des langues africaines, asiatiques et sud-américaines ? Répondent-ils aux aspirations profondes des peuples de toute la planète ? Evoquent-ils le désir et la nécessité de gérer les mutations des années à venir ? En somme, sont-ils mobilisateurs... partout ?

Les préoccupations et défis varient

Les préoccupations principales des peuples dans les différentes parties du monde, leurs "défis du XXIème siècle ", sont évidemment fort liées aux situations spécifiques dans les contextes respectifs sur le plan économique, social et politique. Là où le strict nécessaire pour survivre n'est pas assuré pour la majorité, on insiste sur le partage équitable des ressources de la terre, la garantie de sécurité économique. De même, là où la liberté d'expression politique est à peine existante, c'est la démocratie et les droits citoyens qui sont mis en avant. Et là où l'on se sent toujours entravé dans sa liberté nationale sur le plan politique, économique et culturel, un défi important est de remettre en cause la domination des pouvoirs extérieurs.

Les principes conducteurs varient

Puisque les signes distinctifs des civilisations particulières sont surtout inspirés par les interprétations culturelles et religieuses de la vie elle-même et des relations entre l'être humain et son environnement, les principes conducteurs pour relever ces défis peuvent différer. Ainsi, tandis que, dans le monde occidental, la majorité pense toujours et plutôt en termes homocentriques d'ingénierie prônant que l'être humain peut et doit planifier, gérer et maîtriser son destin, la nature et le cours des évènements, l'avant-projet d'une Charte émanant d'Asie du Sud met l'accent sur une nouvelle spiritualité, un nouveau paradigme holistique et intégré, un nouveau dharma mondial, une loi cosmique. Et si les participants africains mettaient en lumière l'importance de la solidarité comprise comme une obligation mutuelle au sein de groupes d'appartenance, en Malaisie les notions de tolérance et harmonie sont considérées indispensables. Pour les bouddhistes thaïlandais, la notion morale de détachement des désirs et des biens terrestres est un grand principe conducteur, tandis que la quête de prospérité est parfaitement acceptable dans un contexte chinois comme le ré-enchantement du monde et la fête en Amérique du Sud.

Les interprétations culturelles varient

A part la diversité des préoccupations, défis et principes conducteurs, un problème majeur dans la communication internationale -qui, par définition, est interculturelle- reste que les nuances culturelles spécifiques de notions de base qui ont été définies de commun accord et leurs implications dans les pratiques sociales peuvent différer.

Mais… une richesse culturelle partagée

Or, il est apparu que les participants à l'Assemblée mondiale de Citoyens de Lille, ressortissants de plus de 125 pays du monde partageaient l'idée de la nécessité de produire un glossaire interculturel des notions-clés utilisées dans la Charte des Responsabilités humaines. Un tel glossaire rendrait explicite dans quelle mesure des interprétations culturelles diffèrent et ce qu'elles ont en commun. Ainsi, il contribuerait à éviter des malentendus implicites et, en même temps, à mettre en exergue la richesse culturelle de ces notions-clés.

haut de page © 2000, South-North Network Cultures and Development